contenu des pages

L'Educ Eco en détails

 

          L’Association pour le Développement d’Epreuves Educatives sur l’Eco-mobilité (AD3E) a pour but de créer des épreuves éducatives à caractère environnemental encourageant l’épanouissement de projets concrets issus des enseignements techniques et professionnels. Sous la dénomination de Challenge EducEco, elle organise une compétition basée, notamment, sur les économies d’énergie liées à l’usage des véhicules. Ces compétitions se déroulent sur un vrai circuit automobile. Une première compétition du Challenge EducEco est proposée les 4, 5 et 6 juin 2009 à NOGARO sur le Circuit Paul Armagnac. Ce Challenge est parrainé par le Ministère de l’Education nationale.

 

 

Les concurrents doivent effectuer 7 tours du circuit de Nogaro (Gers)

Pour être prise en considération , la performance doit être effectuée en moins de 50 minutes 34 secondes , soit une vitesse moyenne de 30 km/h pour parcourir les 25,272 km ( 7 tours de 3,636 km diminués de la distance entre les lignes de départ et d’arrivée).

La mesure de la consommation énergétique est effectuée à l’arrivée (carburants ou énergie électrique).

Les meilleurs peuvent consommer moins de 8 gr de carburant ou moins de 150 000 joules pour effectuer les 7 tours !

 

Au travers cette course de l'EducEco, 2 catégories distinctes sont formées :

  • LE GROUPE « PROTOTYPE » entend favoriser le maximum de créativité technique, en n’imposant qu’un minimum de contraintes du point de vue critique du concept automobile. L’énergie consommée par le véhicule, pendant la course, constitue le critère le plus saillant pour le classement qui est effectué par type de vecteur énergétique utilisé et ramené à un indicateur général exprimé en Km par litre de carburant ou en Joules pour les véhicules tout électriques et solaires.

 

  • LE GROUPE « ECOCITADIN » se veut plus proche des véhicules routiers courants, dans leur aspect comme dans leur technique, en ayant pour objectif les préoccupations habituelles du transport de personnes, notamment en milieu urbain.  Si la moindre consommation d’énergie nécessaire à l’accomplissement du parcours constitue l’un des indicateurs pertinents pour le classement, la notion d’utilité doit y être démontrée en fonction des difficultés rencontrées en milieu urbain. Par ailleurs, les impacts environnementaux générés par les matériaux constitutifs du véhicule et par les rejets dans l’atmosphère, sur l’ensemble du cycle de vie, sont pris en compte par le jury pour l’obtention des prix définis dans le présent règlement.

                                                                         logo heliene  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×